Expatriation

La vie à Québec vs les autres villes Canadiennes

Quelle ville choisir ? Pourquoi Toronto plutôt que Montréal ? Pourquoi Montréal plutôt que Vancouver ? Et pourquoi pas Québec? Pourquoi une grande ville plutôt qu’une plus petite ? Je veux changer de ville pour la suite de mon PVT je ne sais pas où aller. Un tas de questions qui revient très souvent de la part des personnes qui envisagent une immigration au Canada. Avec un groupe de 7 blogueuses françaises toutes basées au Canada nous vous proposons une série d’articles basée sur une trame commune reprenant des critères similaires pour vous aider dans vos recherches et votre choix.

 

Contexte

On se replonge dans mon parcours d’expatriée, j’ai décollé depuis Lyon le 26 octobre 2019. Et oui c’était il y a seulement (ou déjà au choix) 5 mois, et j’ai posé mes bagages en décembre à Québec. Après l’emménagement dans mon petit mais tout mignon 3 ½ , je découvre cette charmante et chaleureuse ville qui accueille tous mes réveils depuis cette date. Maintenant que le décor est posé allons y pour compléter la série des villes canadiennes et de leurs présentations. 

Alors, je n’ai pas encore énormément de recul sur la question mais déjà une petite idée sur cette ville que j’habite. Je continuerais à mettre cet article ou en faire d’autres pour compléter ce premier jet 🙂

 

Les autres articles de la série

Parus : Toroton,On –  Edmonton,AbMontréal,QcVancouver,BcWhiteHorse,Yt

A paraître : Winnipeg,Mb – Moncton,Nb

 

Québec & quelques infos

Québec est la capitale Nationale du Québec une des provinces du Canada. Kébec signifie « là où le fleuve se rétrécit » à cause du rétrécissement du fleuve Saint Laurent qui scinde la ville en deux bords : La rive nord et la rive sud (Lévis). Cette ville comporte 7 secteurs et 35 quartiers. Sa particularité est sa petite colline (qui me fait gripper les marches tous les jours, et garde mes mollets en santé). Le vieux-Québec a également été déclaré patrimoine mondial en 1985 par l’UNESCO.

Nombres d’habitants : En date de , la ville de Québec compte 531 902 habitants.

Langue majoritairement parlée : La culture francophone est très présente ce qui induit un taux de 94,6% d’habitants dont la langue maternelle est le français.

Climat : Froid mais pas si pire ! Okay j’arrête les blagues ! Climat plutôt tempéré avec des étés chauds et humides et des hivers froids mais sec. Pour une petite comparaison : On est plus au frais de Montréal mais plus au chaud que Rimouski.

Atouts de la ville : (Vu de mes petits yeux) On vient à Québec parce qu’on est pas dans une ville ultra urbaine comme Montréal mais qu’on est pas prêt pour les grands espaces de la Gaspésie. Québec est douillé !

 

Coût de la vie

Le coût de la vie reste un des éléments les plus importants dans les sondages qu’on a pu faire. On a choisi quelques données pour te permettre de comparer et avoir un aperçu de ce qui t’attends dans les différentes villes en matière de confort de vie. 

  • Location d’un appartement, 1 chambre : Québec a comme à faire face à un début de difficulté d’offre de logement, bien loin de Montréal, mais la gentrification par exemple vient un peu bousculer ce marché. Un exemple en basse ville, tu peux trouver pour 500-600$, contre 800-1000$ en haute ville. Après, tu peux trouver moins cher ou plus cher, ça reste un élément qui fluctue en fonction de beaucoup de paramètres. 
  • Pass mensuel de transports en commun : 89,90 $ par mois
  • Aller simple en transports en commun : 3,50$
  • Resto bon marché pour 2 : Tu peux t’en tirer pour 40 $ 😉
  • Abonnement mensuel à une salle de sport standard : C’est la ma grande question, j’ai trouvé après quelques recherches qu’il n’y a pas énormément de gym mais globalement cela peut aller de 20$ contre parfois 75-80$ dépendamment de ce que tu recherches comme lieu. 
  • Prix d’un litre d’essence : environ 1,12$ avant la pénurie
  • Salaire minimum au Québec : 12,50$ par heure, mais il devrait passer à 13,10$ au 1er mai 2020

Petites liste de courses: (exemple de prix chez Métro  – les prix sont hors taxes)

  • 1 litre de lait : environ 1,90$
  • Les tomates : 7,6 $/kg
  • 1kgde riz: 6,20$
  • 900g de pâtes: 2,99$
  • Des oranges: 3,73$ le kg d’orange à jus
  • 1kg de pommes de terre: 4,49$

 

Emploi

Accessibilité à l’emploi : 

Pour pouvoir travailler à Québec, il te faut absolument un permis de travail (que ce soit un PVT ou un permis fermé), il existe très peu de cas de personne venue en touriste qui ont réussi à dégoter un permis de travail par la suite une fois sur place. Ca peut arriver mais un conseil ne mise pas dessus, tu risque de voir tes économies flamber en un rien de temps, et ton énergie diminuer.

Les opportunités : 

Comme beaucoup le dise, et c’est vrai, le Québec est en pleine pénurie de main d’oeuvre avec par exemple, fin 2019 le taux de chômage à Québec avoisine les 4%. 

Alors oui tu vas trouver du travail pas d’inquiétude, avec de la motivation, un cv refait à la québécoise et un grand sourire tu peux trouver. Par contre ne t’attend pas à trouver le gros lot ou dans ta branche si tu es diplômé d’un domaine en particulier. Pour exemple, j’ai trouvé mon emploi en 3 jours, rien à voir avec ma branche. Je suis travailleuse sociale et je travaille pour un traiteur qui fait de la nourriture santé. Donc oui les secteurs les plus rapides pour trouver une job sont :

La vente, la restauration rapides, la restauration un peu plus standard, et les épiceries/dépanneurs. Les moins payés certes, mais cela te permettra de t’en tirer avec un petit salaire et de ne pas bouffer tes économies en un rien de temps. 

Les secteurs qui recrutent : 

Selon le bulletin du marché du travail au Québec datant de février 2020, les secteurs d’activités qui recrutent le plus sont : l’administration, l’enseignements, la culture et loisirs, domaine de la santé, l’informatique. 

 

Les transports

Pour te déplacer dans Québec tu n’as pas 36 options : Le bus !

Tu pourras trouver nombres d’informations essentielles à tes déplacements dans Québec sur le site du Réseau de Transports en Commun de la ville de Québec. Tu as plusieurs options :  Lebus, MétroBus, Express, Taxibus, Couche Tard. Ils te permettent de circuler dans la ville de Québec 7/7J.

Pour le printemps-été : Sortons les vélos, tu peux aussi bénéficier du service de VéloBus qui te permet d’installer à l’avant extérieur du bus ton vélo (jamais vu encore!).  Tu as également plusieurs parcours de pistes cyclables ! J’ai hâte de découvrir cette période et de voir les vélos fleurir les rues. 

Accessibilité des transports:

Les bus ont des rampes d’accès, pour optimiser l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Utilisation de la voiture:

Aaaaah, l’utilisation de la voiture. Malgré les difficultés que cela peut engendrer en hiver notamment pour pouvoir parker ta voiture avec les tempêtes de neige. Québec est une ville à voiture. Elle est très utilisée en Amérique du Nord, et Québec n’y fait pas exception, le prix de l’essence est bas, le train moins rapide et développé qu’en France.  Petite anecdote, je me suis vue refuser d’un emploi à la dernière minute parce que je ne possédais pas de voiture et ne comptait pas en acheter. 

Tu peux néanmoins,  utiliser le service Communauto qui met à ta disposition des véhicules en libres services à louer 24h24, 7J7. Habile ! Tu peux aussi pour tes petites escapades, utiliser Turo un site d’autopartage de véhicule, ou encore louer une voiture parfois pour 30$ à la journée auprès d’agence de location. 

Aéroports:

Il y a un aéroport international se nommant Jean Lesage YQB. Il est situé au Nord Ouest de la ville, et il dessert une trentaine de destinations comprenant le Canada, les Etats Unis, le Mexique, l’Amérique Centrale, les caraïbes et L’europe. Et avantage il est accessible en transport en commun. J’ai même découvert il y a peu que j’ai un arrêt à 1:46 minutes de ma porte. 

Sortir de Québec : 

Tu pourras aussi utiliser les services des Bus Orléans Express qui t’emmènent dans une grande partie du Québec, ou des sites de covoiturage (Amigo express) ou groupe facebook pour aller prendre l’air un peu plus loin. 

 

Vie Quotidienne

 

Comme à la maison-sentiment de sécurité :

Ces deux thématiques vont ensemble pour moi, parce que j’ai besoin de ce sentiment de sécurité pour me sentir à l’aise et pouvoir vivre sereine dans une ville. 

Deux choses ont impacté mon arrivée à Québec, j’ai choisi un quartier en fonction notamment des lieux de mes pratiques de derby. Je n’en savais pas bien plus, j’avais cherché beaucoup d’informations mais au final je n’arrivais pas à me projeter alors je me suis lancée et j’ai emménagé à Saint Sauveur. C’est un quartier en basse ville. Et je pense que c’était le meilleur choix à faire. La basse ville est tellement imprégnée d’un sentiment de proximité, avec par exemple un groupe facebook de quartier pleins de solidarité et d’entraide. Il y a pleins de petits commerces locaux, des salles de spectacles, une longue rue commerçante et j’en passes. J’ai tout à porté de main ! Je travaille en Haute ville donc j’ai un petit aperçu également ! Disons que la population habitante n’est pas la même ce qui vient aussi avec le coût des logements etc.. Disons encore qu’en basse ville, je me sens plus en adéquation avec l’ambiance de ce quartier. Je penses que tous les quartiers ont leurs avantages c’est certain, mais qu’importe où je me trouve je ne me suis jamais senti en danger, qu’importe l’heure à laquelle j’étais dehors !

La nature a porté de main !

Cette opportunité croise un peu celle de l’item qui suit: les loisirs; mais c’est un avantage considérable qui peut s’installer dans ton quotidien quand les journées se rallongent. Tu peux autant en été qu’en hiver trouver ton bonheur, que ce soit 2h de luge au massif Charlevoix, qu’une randonnée au Parc national Jacques Cartier, ou encore les chutes de Montmorency ou la visite de l’îles d’Orléans, c’est pas loin, c’est agréable, et c’est bon pour le moral !

Des bons petits plats ou un bon verre : 

Tout ça et encore bien en cours pour moi, je n’ai pas encore eu beaucoup de temps à consacrer à découvrir la multitude de restaurants ou encore de bars cocktails, à bière, ou juste à “bon moment”. Mais sachez qu’uniquement en vous baladant vous pourrez trouver votre bonheur en quelques pas. Petit exemple, à moins de dix minutes de chez moi, je dois avoir une 12aines de restaurants tous différents les uns des autres! 

Le système de santé : 

Pour toutes les personnes comme moi en PVT par exemple n’ayant pas accès à la RAMQ : système de santé public du Québec tout peut très vite se compliquer. Les listes d’attente pour les médecins de famille sont à rallonge et les cabinets sans rendez-vous parfois peu accessible. L’une des solutions lorsqu’une urgence se présente : les Urgences ! Mais ce n’est pas sans inconvénients, qui malgré les assurances privées comme Globe Patner, ne sont pas pris en charge immédiatement. Je m’explique, si tu te rends aux urgences tu vas vite devoir débourser un petit billet de 1 000$ minimum qui te sera remboursé par la suite. Alors on croise les doigts et on est chanceux d’être en bonne santé.

 

Loisirs

Entre nous, ce n’est pas ces quelques mois qui me permettront de vous présenter tous le champs des possibles en matière de loisirs et d’activités à Québec. MAIS, ce que je peux vous dire c’est que ma liste de choses à découvrir est grande. Et oui, que ce soit en matière de sport, c’est à dire assister à des matchs (Hockey, Basket etc..) ou de musée (à moi l’exposition sur Frida Kahlo), d’exposition, de représentation de théâtre, de diffusion de film et tutti quanti on a de quoi faire. Honnêtement, on ne risque pas de s’ennuyer à Québec. J’ai la chance d’être entourée de superbes personnes qui sont sensibles à toutes ses découvertes culturelles et qui ont clairement toutes les bonnes adresses !

Et surtout, avec le retour des quelques rayons de soleil je suis certaine que tout cela va encore s’allonger. Concernant la partie, nature, à quelques pas ou quelques kilomètres en voiture tu peux également rapidement trouver de quoi randonner, découvrir les cabanes à sucre ou érablière, ou simplement marcher un peu au bord du fleuve pendant un coucher de soleil.  

Francophonie et Québec

Ici, on parle français majoritairement. Si tu ne parles pas anglais, tu peux trouver du travail, communiquer avec quelqu’un dans la rue, ne pas suer de stresser en demandant un renseignement, et surtout ne pas mettre une énergie supplémentaire à apprendre une autre langue. Par contre, ne t’attends pas à ce que toutes tes conversations coulent de source, on parle français mais français québécois, avec son lot d’expressions, ponctué de quelques mots anglais, et le fameux, le magnifique accent Québécois.

 

  

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *